چاپ مطلب
گروه : خبر
/
تاریخ : 13 خرداد, 1396 - 12:40
Isfahan/ Iran/ International Nous prenons soin de notre ville

En raison de sa pollution et ses usines industrielles, Isfahan se classe parmi les trois villes les plus polluées d'Iran.

Tel qu'indiqué par la Division de transport et de circulation de la municipalité d'Isfahan, environ 80% du trafic dans cette ville appartient à des voitures avec un seul homme, ce qui contribue à une plus grande pollution atmosphérique. En conséquence, la première et la plus importante priorité des autorités de l'Initiative est de diminuer la pollution atmosphérique par des approches de trafic. 
Pendant ce temps, en mai 2016, et en coïncidence avec la publication du slogan «Nous prenons soin de notre ville», des plans tels que les « mardis sans véhicule », les itinéraires privés et historiques pour les piétons, les routes dédiées aux cyclistes et la Police d'honneur ont tous été inaugurés.
Les nouvelles études démontrent que de nos jours, il y a 3,6 millions de voyages intra-urbains quotidiens à Isfahan, dont les piétons et les cyclistes représentent 4,8%. Par conséquent, les autorités ont réservé des plans pour inciter les gens à utiliser les vélos, à construire les chemins cyclistes, à créer des routes cyclistes dédiées et à améliorer le statut des intersections afin de garantir davantage aux cyclistes.